17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Collectivités - Administrations Diminuer les budgets "énergie" et "eau" du patrimoine communal Le CEP : l’outil d’accompagnement des petites communes pour économiser l’énergie et l’eau

Le CEP : l’outil d’accompagnement des petites communes pour économiser l’énergie et l’eau

Dernière mise à jour le 4 février 2015

Les communes de taille modeste qui ne dispose pas de compétence sur l’énergie peuvent recourir au CEP, service externe de conseil et d’accompagnement, partagé sur plusieurs territoires. L’ALE possède les moyens humains et les compétences pour proposer ce service sur notre département.

____________________________________________________________________________________________________________________________________
Pourquoi s'engager dans un CEP ?
________________________________________________________________________________________________________________________________________________

- Pour maîtriser ses consommations d'eau et d'énergie, grâce à une meilleure gestion, sans perte de confort. Par des actions simples et des investissements mineurs, il est possible de réduire les consommations de 10 à 20 % et de maîtriser les dépenses.
- Pour répondre aux enjeux climatiques. Le dernier rapport du GIEC (2014) a confirmé l'urgence d'agir pour limiter le réchauffement climatique dont les conséquences sont déjà palpables. Les communes doivent faire preuve de responsabilité et d'exemplarité pour contribuer à l'effort collectif de réduction de notre impact et pour insuffler une dynamique forte auprès de sa population. C'est également l'occasion de préparer son territoire à mieux supporter les évolutions attendues.
- Pour valoriser son patrimoine
- Pour insuffler une démarche de territoire
- Pour anticiper la réglementation


Le saviez-vous ?
La dépense énergie d'une commune  entre  500 et 10 000 habitants représente en moyenne 6 % de son budget de fonctionnement (10 % hors masse salariale).

La tableau suivant présente la répartition des consommations et dépenses d'énergie par grand poste (métropole, > 500 habitants, hors Paris, Lyon, Marseille).

Source : Energie et patrimoine communal, Enquête 2012, Ademe/AITF/FNCCR

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________
En quoi consiste le CEP ?

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le CEP est un engagement pour 3 ans minimum. Au-delà, il peut-être renouvelé d'un an chaque année.
La mission est réalisée en plusieurs étapes par un spécialiste de l'énergie et comprend:

L' Evaluation des consommations
- Saisie et analyse des factures des 3 dernières années (eau, électricité, gaz et carburant);
- Visite des bâtiments (relevés de consommation des appareils électriques et des habitudes des utilisateurs).
- Analyse, suivi et vérification sur terrain de la concordance du patrimoine et des factures (vérification des compteurs, suivi des évolutions des activités au sein du bâtiment,...)

 

Le bilan des données recueillies et analysées, base de travail pour passer à l'action:
- Suivi des consommations et des dépenses
- Priorisation des actions à mener sur le patrimoine (classement des bâtiments les plus consommateurs,...)
- Elaboration d'un plan d’action (optimisation des conditions tarifaires, adaptation des besoins à l'usage des bâtiments, accompagnement des projets sur les bâtiments communaux, propositions de campagne de mesures menées par l'ALE)

Les 3 grands postes de consommation du patrimoine sur une commune sont en général, par ordre décroissant : les bâtiments communaux (école, mairie, bâtiments sportifs…), l’éclairage public et les véhicules municipaux, avec une part prééminente pour le patrimoine bâti (cf. tableau ci-dessus). Par conséquent, les actions sont priorisées dans cet ordre, afin de réaliser des travaux où les besoins se font particulièrement sentir pour réaliser des économies d’énergies.
Les établissements scolaires constituent en général, le 1er poste de consommation et de dépense d’énergie pour le patrimoine bâti.

Des actions de sensibilisation auprès des usagers des bâtiments, des employés communaux, des élus et habitants de la commune pour pérenniser la démarche,

L’efficacité du service dépend principalement du partenariat actif entre les acteurs de la commune (élus, services techniques et administratifs, usagers des bâtiments) et le conseiller, interlocuteur privilégié de la commune.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________
Combien ça coûte ?

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Il est important de souligner en préambule que si les préconisations du CEP sont suivies, les économies peuvent couvrir le coût du service et même le dépasser.

Le coût est de 1,20 €/habitants/an. Pour une très petite commune le coût minimal est de 450 €/an. Dans le cadre de son Plan Climat, la communauté de communes des Crêtes Préardennaises prend en charge une partie du CEP comme suit:

- 80 % la 1ère année
- 50 % la 2ème année
- 30 % la 3ème année

__________________________________________________________________________________________________________________________________________
Quels sont les communes engagées ?
(en cours de réalisation)
___________________________________________________________________________________________________________________________________________________






Vous souhaitez profiter du service du CEP ?
Pour de plus amples informations contactez Sophie Brasseur (s.brasseur@ale08.org) ou Côme Besnier (c.besnier@ale08.org): 03.24.32.12.29

Retrouvez également en pièce jointe l'état des lieux 2014, dans les Ardennes. (en cours de réalisation)