17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Energies renouvelables Bois Énergie Les ressources du bois-énergie

Energies renouvelables

Faire un don

grâce à

Agenda

Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Les ressources du bois-énergie

Dernière mise à jour le 20 septembre 2016

Si l’on raisonne en terme complémentarité pour le recours aux énergies renouvelables pour tendre vers une autonomie énergétique, il en est de même pour l’approvisionnement en bois. Différents gisements sont exploitables selon les contextes territoriaux.

Le bois-énergie provient de différents gisements présents sur le département. Leur complémentarité permet de s’adapter aux caractéristiques et enjeux des territoires.

Gisement forestier

Avec 153 000 ha de bois et forêts, le gisement forestier constitue la première source de bois-énergie des Ardennes. Cette ressource est inégalement répartie sur le territoire.

L’entretien et l’exploitation des forêts produisent des bois (branches, cimes des arbres …) qui ne peuvent pas être utilisés en bois d’œuvre ou d’industrie. Ce bois peut être valorisé dans des chaufferies bois.

Produits connexes des industries du bois

Les industries de 1ère et 2e transformation du bois (scieries, menuiseries…) produisent des chutes de bois. Il s’agit des produits connexes du bois. Ces sous-produits sont quasiment en totalité utilisés par la filière bois, comme matière première (panneaux, granulés…) ou en combustible.

Haies bocagères

Les haies bocagères sont des alignements d’arbres en bordure de parcelles agricoles, leur maillage forme le bocage. Elles présentent une multitude d’intérêts agronomiques, environnementales et économiques. C’est pourquoi leur protection et leur développement est important. L’entretien des haies est primordial afin de limiter leur emprise et garantir leurs fonctions. Ces travaux sont producteurs de bois valorisable en chaufferie. Les plans de gestion permettent de planifier les entretiens et optimiser la production de bois. La production de plaquettes bocagères permet d’utiliser le bois en auto-consommation par l’exploitant et/ou de vendre le combustible.

Bois déchet

Les ménages et les collectivités font partis des premiers producteurs de bois déchets (meubles, démolition…). Ces déchets peuvent être déposés dans l’une des quarante déchetteries du département. Compte tenu des produits liés (peinture, colle) qui peuvent être présents, ces bois sont utilisables uniquement dans des unités de valorisation équipées de système de traitements de fumée spécifiques. En 2015, la SAEM ARCAVI a ainsi récolté et traité 5 840 tonnes de bois.

Opportunités de gisement

L’entretien des infrastructures (bords de route, cours d’eau…) permet également de produire du bois-énergie. Cette ressource est faible et diffuse néanmoins elle peut constituer un appoint pour les chaufferies bois.

Cultures énergétiques

La culture de biomasses (TTCR, miscanthus…) permet de produire des combustibles. Ces ressources viennent compléter le gisement de bois déjà existant. Les Taillis à Très Courte Rotation (TTCR) sont une plantation de saules à haute densité. Le bois est récolté tous les trois ans. Actuellement, il existe au total 50 ha de TTCR dans les Ardennes.

Le misancthus est un roseau de la famille des Poacées. Sa culture est établie pour 15 – 25 ans et sa récolte se fait annuellement. On compte 400 ha de miscanthus sur le territoire.